Intromissions diverses

Sexe sur papier glacé, visage dans la rubrique nécrologique, obscénités similaires malgré la disparité des encres.

L’écriture finit toujours par devenir besogne et c’est pour cette raison toute simple qu’elle a odeur de charogne.

Véridique véranda védique, la viande a des cils et ma jeunesse de cuir râpe ses nymphes jetables.

Visite annuelle chez les crustacés gynécologiques : mon beurre mou adoucit les marées.

Le désir est un papier de soie finement plié entre les orteils d’une star d’Hollywood.

Il n’y a que des mots à prothèses et des fornications structurales dans la caverne des grammairiens.

Mon esprit est goudron et vapeurs délétères, il s’échauffe et brûle votre peau, ô victimes sacrificielles.

Création-outre noire le réel est liquide, mais mon crâne est étanche.

Suite logique : j’aime les fils mentaux quand ils s’étiolent, la pensée est fine comme l’ombre des bosons vecteurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s