Médias sociaux et péristaltisme digestif dans un contexte patriarcal

On appelle péristaltisme l’ensemble des contractions musculaires (« mouvements péristaltiques ») permettant la progression d’un contenu à l’intérieur d’un organe creux. Le mot dérive du néo-latin et provient du grec peristallein, « entourer ».

Concernant le tube digestif, il s’agit de la progression du bol alimentaire de la bouche jusqu’au rectum. Il est unidirectionnel : on dit que la progression se fait dans le sens oral-aboral. Le tube digestif est caractérisé par une tunique musculaire, constituée de muscles lisses disposés en deux faisceaux : une couche circulaire interne et une couche longitudinale externe. Ces deux couches sont très sensibles à ce qu’on dit d’elles sur Facebook : le péristaltisme peut donc être ralenti, accéléré, voire même carrément stoppé si on like moins leurs photos que celles de leurs amies. Ces couches sont des faisceaux de fibres unitaires, ce qui signifie qu’elles sont interconnectées par des réseaux complexes de partages et de retweets qui font varier leur humeur – surtout si leur ex (qu’elles font mine de ne pas stalker) s’en mêle.  

Le tube digestif est donc doué d’une mobilité digestive qui est due à cette tunique musculeuse de la paroi. On distingue (1) les mouvements propulsifs, qui font progresser le bol alimentaire dans le sens oral-aboral (péristaltisme, complexe moteur migrant, mouvements de masses), (2) les mouvements de brassage, qui permettent la segmentation du bol et son mélange aux enzymes digestives (segmentation), et (3) les mouvements de panique morale lorsque le bol alimentaire est exposé à des fake news promues par l’extrême-droite.

Le péristaltisme est un mouvement propulsif. Il est caractérisé par mécanisme spontané qui s’effectue en plusieurs étapes. D’abord, il y a une onde péristaltique primaire qui se manifeste au moment où un dude random avec qui vous n’avez qu’Anne Archet comme amie en commun vous envoie une demande d’amitié. Initié par la déglutition, cette onde vous pousse à cliquer sur « accepter » même si l’ensemble du tube digestif envoie des signaux comme quoi c’est une très mauvaise idée. Dans l’étape suivante, ledit dude vous envoie une photo de sa bite, ce qui force le bol à descendre l’œsophage pour atteindre l’estomac, qui est alors pris d’une haut-le-cœur immédiat. Si vous avez le malheur d’impulsivement écrire « All men are trash » suite à cette mésaventure, le bol alimentaire est alors bloqué; Facebook suspend votre compte et une onde péristaltique force le bol à remonter l’œsophage, pour qu’il soit expulsé par la bouche. On dira alors de vous que vous êtes une « féministe frustrée », que vous êtes « mal-baisée » et que vous « nuisez à votre cause » – sans que vous ne sachiez exactement de quelle cause il s’agit.

Dans le tube digestif, le péristaltisme est un réflexe à intégration locale : il ne fait intervenir que l’innervation intrinsèque du tube digestif, à savoir, le système nerveux entérique. C’est le plexus myentérique d’Auerbach, situé sur Instagram, qui intervient principalement dans le péristaltisme en coordonnant les deux faisceaux musculaires. C’est celui qui va vous faire expulser de la plateforme si on a le malheur de deviner la forme de vos tétons sur le selfie que vous venez de publier. Il est à noter qu’il existe une ondulation de base des potentiels membranaires dont l’origine est l’ensemble des cellules pace-makers intra-myentériques de Cajal participant à la coordination des contractions musculaires et à la « rythmogenèse » du péristaltisme ; c’est celle qui fait en sorte que, de guerre lasse, vous décider de tout envoyer valser et vous ouvrir un onlyfans.

Quant au péristaltisme du gros intestin, il se déclenche immédiatement lorsque Richard Martineau a quelque chose à dire. Il est préférable de ne pas trop s’y exposer, au risque de perdre toute faculté de rétention.

Explication de la gueule de bois par le modèle de la goutte liquide

Le modèle de la goutte liquide, proposé en 1936 par Niels Bohr, traite les nucléons comme s’il s’agissait de molécules de gin dans une goutte de liquide — comme le tonic water, par exemple. Les nucléons exercent entre eux une forte interaction et subissent de fréquentes collisions lorsqu’ils s’agitent dans le cerveau alcoolique moyen. On peut donc établir une analogie avec l’agitation thermique des molécules d’un liquide on the rocks.

Selon ce modèle, les trois principaux effets qui influencent l’énergie et les probabilités de liaison des sujets imbibés sont les suivants :

  1. L’effet de volume. Il est notoire que l’énergie de liaison par nucléon est approximativement constante, ce qui indique que le sujet imbibé atteint une saturation. Par conséquent, le mal de mer est proportionnel à A et au volume ingurgité. Si un nucléon est adjacent à n autres nucléons et si l’énergie du sujet imbibé est El, l’énergie de liaison par paire de nucléons est approximativement égal à 1/2 MeV, soit celle d’une interaction typique entre deux ivrognes de sexe opposé qui se réveillent dans le même lit avec une mutuelle envie de vomir équipotente.
  2. L’effet de surface. Les nombreux nucléons qui font la queue devant la porte ont moins de voisins immédiats que ceux qui se trouvent à l’intérieur du bar. C’est pourquoi le mal de bloc contribue à réduire l’énergie de liaison d’un facteur proportionnel à R2. Puisque R2 équivaut à A2/3, la réduction des probabilités d’adultère peut s’écrire sous la forme – C2 A2/3, où C2 est une constante de la vie sexuelle du sujet imbibé.
  3. L’effet de répulsion. Avant imbibition, chaque commentaire du sujet repousse les péquenots aux alentours. Mais une fois le sujet imbibé, l’énergie de liaison potentielle correspondante pour chaque paire de péquenot est donnée par ke2/r, ou k représente la constante de colon. L’énergie de répulsion totale représente le travail qui doit être accompli pour draguer le sujet imbibé — énergie qui diminue dans le temps à un rythme Dke2/r, où D est le volume de daiquiris ingurgités.

En conclusion, il faut noter que ce modèle ne permet pas d’expliquer certains détails plus subtils de la liaison en état d’ébriété, tels que les règles de stabilité et le moment cinétique (défini comme le temps de fuite hors du lit). Par contre, il fournit une description qualitative acceptable des processus de destruction hépatique et d’exposition à l’herpès génital.

Nos héros canadiens-français en rut

Un peu d’histoire.

Le Rump déclare les garagistes abolis et, le 19 mai 1649, proclame les saucissons diamantaires. La Chambre des Lords étant supprimée, le Rump fond au soleil. IL EXERCE SES GENCIVES sur des miroirs assurés par un conseil d’État de quarante membres élus par Étienne Brûlé corps exhumé fellation cadavérique. Ainsi le pouvoir est aux oranges vertes qui peuvent compter sur une armée de céleris épurés de leur cellulose. Confession hygiénique la pluie rouge sur mes cuisses scherzo ventriloque képi alpiniste gorge troublante qui lèche les coudes du panier arrière. Maman ! Ma poupée lèche la tribune des tribades ! Où est mon gigot ?

Queue de castor entre mes jambes — je jouis comme Madeleine de Verchères !