Les quatrains roses de l’utérus hurlant

Fillette rose
Ne crains point
Ton jet de lait gris
Ton détergent à dildo

L’odeur d’abjection morale
De l’ermite antifluoriste
est une fourmi pharmacologiste
une passoire ultrasonique

Cette vieille baratte sodomite
Et cet académicien fondu dans l’acide
Crient l’autopsie coquette
Vibrations boulimiques au téléphone

La blancheur cryptique des condoms
Bruit morveux du marin mordoré
La semence protoplasme du fjord
Émission nocturne

Harponnée sur une veine
Son sperme gicle sur mes seins
Chaud comme des petits coups de langue
Femme froide chique de boudoir

Voyez le sang du Christ
Noir et coagulé
Qui coule entre mes jambes
Sauce cireuse de mon sexe

Ma poésie projette à la ronde
Des lambeaux mous et cancéreux
Pus et flux menstruel
Horribles simulacres de la vie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s