Peccadilles à traire

Visite curetage claquement soyons unies on entend la fraise sexuelle des jumelles astrales sur nos dents de polystyrène humide extensions obscures de nos rêves intentions d’encre souhaitons que le parquet sans âge tue l’amour fantôme de l’Euphrate rouge entre nos cuisses vortex et machineries politiques absolutions vexatoires disparitions mordorées quand nous nous heurtons aux constables barbelés et que nous crions des slogans-charogne aux ministères sans épiderme visages sans os l’ongle fatal.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s