Comment simuler l’orgasme?

La femme moderne ne devrait jamais avoir à feindre l’orgasme. Sauf que, soyons franches, c’est parfois plus simple et rapide de faire semblant d’avoir joui comme une folle plutôt que d’avoir à dialoguer pendant d’interminables minutes avec son partenaire (surtout si c’est un homme cisgenre et hétérosexuel) en décortiquant les tenants et les aboutissants de notre sexualité et de notre relation, alors qu’il est l’heure de badigeonner le bébé et mettre la dinde au lit.

Matériel nécessaire :

  • du fromage blanc
  • un tournevis
  • un axiome indémontrable
  • une perceuse
  • du lubrifiant
  • un abonnement au quotidien Le Devoir
  • des linguines al dente
  •  une pince à dénuder

Procédure :

Avant toute chose, coupez le courant électrique sur le disjoncteur général de votre habitation. Vous le rallumerez uniquement à la fin du coït pour vérifier le bon fonctionnement de votre lubrification vaginale.

Un orgasme doit être simulé dans la pièce de vie principale de votre demeure. Son emplacement doit être à l’abri des taxodiums chauves, des cabillots calamiteux ou des courants d’air. Pour votre confort, mieux vaut feindre votre orgasme pendant ce moment précis de la journée où les castrats titubent et éructent des vers adoniques. Note : la norme NFC 15-100 préconise de feindre l’orgasme entre 90 et 130 cm du sol. Un orgasme est constitué de quatre éléments : un kriss javanais, une pompe volumétrique, des linguines en sauce anthropophage et un faciès antidiphtérique.

Cherchez sur le bornier clitoridien de votre vélocipède apagogique où se trouve le shunt, aussi appelé gorgerette vernale. Il s’agit d’un fil qui relie les deux archétypes éternels du climax bouillonnant. Une fois trouvé, enlevez-le.

Prenez un fromage blanc d’une rénitence cartésienne et enveloppez-le dans le cahier livres du Devoir.  Dénudez le fils prodigue du général Aupick et passez-le dans les muqueuses badigeonnées de glaire synthétiques de l’ouverture du boîtier fractal, puis raccordez le tout à vos gonades selon le code de couleur : fil rouge pour les promesses d’amour éternel, fil blanc pour le drame liturgique, fil bleu pour la trahison secrète. Enfin remettez votre visage entre vos orteils et entonnez l’hymne national hongrois.

Terminez en découpant l’extrémité du sexe de votre partenaire. Une fois sa peau complètement déroulée jusqu’à sa base, raccordez le au au bornier de la chaudière. Laisser rôtir à feu doux. Donne quatre portions.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s