Jour de Noël que ce jour-là

(Un mashup de Dies Irae et des meilleures chansons de Noël entendues dans la queue de la caisse à l’épicerie.)

C’est la belle nuit de Noël
Jour de colère que ce jour-là
N’oublie pas mon petit soulier
Prenez soin de ma fin prochaine

Rien d’impuni ne restera
Mais le ciel est bleu
Oh quand j’entends chanter Noël
Dans le vallon s’accroche l’hiver

Quand le Juge tiendra séance
Avec ses jouets par milliers
La faute rougit mon visage
À travers les coteaux

Et bonne année grand-mère
Aux flammes âcres assignés
Avec ses grelots
Et les petits le guettent

Chargé de jouets et de cadeaux
Que dirai-je alors, pauvre de moi ?
Voué aux flammes ardentes
Dans les grands sapins verts

L’heure où le bon vieillard descend
Et le traîneau joyeusement dévale
Parmi les sépulcres de tous pays
Nuit de Noël de sapin parfumé

Boule de neige et jour de l’an
Juste juge de votre vengeance
Partout tu fais naître la joie
Le feu danse dans la cheminée

Au petit trot s’en va le cheval
Il réduira le monde en poussière
J’aime revoir mes joies d’enfant
Roi de terrible majesté

Les enfants le cœur vibrant d’espoir
Rassemblant tous les hommes devant le trône
Et au réveillon
Quelle terreur à venir !

Le sapin scintillant
Le cœur contrit comme de la cendre
Qui s’en va sifflant, soufflant
Je songe à d’autres Noëls blancs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s